Cancer du sein

Infos cancer du sein

En Suisse, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et la principale cause de décès chez les femmes de 50 à 70 ans. De ce fait, rares sont les personnes qui ne connaissent pas, dans leur entourage, une femme concernée par la maladie. Le corps médical s’accorde à recommander une détection précoce par la mammographie qui permet d’augmenter les chances de guérison et de mettre en place des traitements moins lourds, ce qui implique moins d’effets secondaires et donc une meilleure qualité de vie.

Anatomie du sein

Le sein est une glande qui recouvre les muscles du thorax et dont la fonction est d’assurer la sécrétion du lait produit par le tissu glandulaire et véhiculé par les canaux galactophores. C’est donc un organe complexe, dont la texture évolue au cours de la vie de la femme sous l’influence des événements hormonaux (puberté, maternité, allaitement, ménopause).

Qu'est-ce qu'un cancer du sein?

Le cancer du sein est une tumeur composée de cellules anormales qui se multiplient de façon incontrôlée. Celles-ci peuvent rester localisées dans le tissu où elles ont pris naissance (cancer in situ). Elles peuvent constituer une masse qui grandit peu à peu, envahir les tissus voisins (cancer invasif) puis se propager à distance du sein où elles sont apparues (métastases).

1: canal galactophore sans cellule anormale

2 et 3: apparition et multiplication de cellules anormales

4: prolifération de cellules cancéreuses localisées à l’intérieur du canal (cancer in situ)

5: envahissement des tissus voisins (cancer invasif)

Nouveaux cas

Le nombre de cancers du sein identifiés n’a cessé de croître au cours des vingt dernières années. La Suisse est l’un des pays européens les plus touchés. Chaque année, à peu près 5'300 nouveaux cas sont diagnostiqués dans notre pays et plus de 1'350 femmes en meurent. Près du tiers des tumeurs malignes qui touchent les femmes sont des cancers du sein.

Cependant, même si l’on a observé une augmentation des cas au cours des dernières décennies, celle-ci ne s’est pas accompagnée d’une hausse du nombre de décès. Mieux, depuis plusieurs années, on assiste même à une baisse de la mortalité. Cette évolution s’explique, entre autres, par le fait que les tumeurs sont diagnostiquées plus tôt qu’autrefois et qu’elles sont de mieux en mieux soignées.

Mortalité

Le cancer du sein représente toujours la première cause de décès chez les femmes avant 65 ans dans les pays occidentaux. Ainsi, malgré les progrès thérapeutiques dans ce domaine, la fréquence du cancer du sein est telle qu’il provoque encore un nombre élevé de décès.

Pronostic

Grâce au diagnostic précoce du cancer du sein et aux progrès apportés dans les traitements, le pronostic de cette maladie est plutôt bon. Actuellement, le taux de survie après cinq ans dépasse 80%. Le pronostic dépend toutefois beaucoup du stade de la tumeur au moment du diagnostic : il est d’autant plus favorable que la maladie est détectée à un stade précoce.