Méthodes de dépistage

A un stade débutant, certaines maladies ne présentent souvent aucun symptôme. Pour ces maladies, il existe des examens médicaux qui, pratiqués régulièrement, permettent de détecter précocement des modifications dans l’organisme. Ces tests sont appelés examens de dépistage. Ils ont pour but de déceler très tôt la maladie afin de pouvoir la traiter rapidement.

Le dépistage est la recherche systématique, chez des personnes qui se sentent en bonne santé, d’un éventuel cancer du sein asymptomatique (qui n’a pas encore produit de symptômes).

Les femmes dont l’état de santé semble satisfaisant, ne ressentant aucun symptôme et dont la famille ne semble pas exposée génétiquement au cancer du sein se posent souvent des questions sur les modalités de dépistage du cancer du sein.

Les médecins (généraliste, gynécologue) peuvent préciser les modalités de dépistage appropriées. Les spécialistes qui procèdent aux investigations du dépistage sont les radiologues. Le mode de dépistage le plus courant avec une excellente fiabilité est la mammographie, associée parfois à une échographie complémentaire.

Les techniques radiologiques permettent une détection précoce , c’est-à-dire la mise en évidence de petits cancers de moins de 1 cm. Il est nécessaire de réaliser ce type de bilan très régulièrement, en principe tous les deux ans à partir de 50 ans, voire plus tôt et plus souvent selon avis médical.

Il existe différentes méthodes de dépistage:
Mammographie

C’est un examen qui consiste à faire deux radiographies de chaque sein. Pour obtenir une image optimale, chaque sein est comprimé entre deux plaques durant quelques secondes. Cet examen ne diagnostique pas directement le cancer. Il dépiste des images suspectes qui devront être investiguées pour poser un diagnostic définitif.

La mammographie de dépistage n’empêche pas l’apparition d’un cancer du sein, mais permet de détecter à un stade débutant des modifications pouvant signaler un cancer.
Cliquez ici pour plus d'informations

Autopalpation des seins

L’autopalpation des seins est une méthode simple pour déceler des modifications au niveau des seins. Elle ne remplace toutefois ni l’examen régulier par le gynécologue, ni la mammographie de dépistage. Les études sur l’autopalpation régulière des seins n’ont pas pu démontrer une réduction de la mortalité par cancer du sein. Il n’est cependant pas exclu que, dans des cas spécifiques, une femme profite de cet examen.

IRM

L’IRM (imagerie par résonance magnétique) est une technique d’imagerie pour explorer les structures tissulaires qui utilise les champs magnétiques et les ondes radio. Cette technique n’est pas un examen habituel pour dépister le cancer du sein, elle est surtout utilisée pour clarifier une mammographie suspecte ou pour dépister le cancer du sein chez les femmes jeunes présentant un risque élevé de développer un cancer du sein.

Échographie

Cet examen utilise des ultrasons pour visualiser les structures des tissus qui se trouvent dans le corps.

Il n’est pas fait de manière systématique à toutes les femmes, mais est proposé en complément lorsque le tissu mammaire est trop dense et ne permet pas de conclure de manière satisfaisante uniquement avec la mammographie. Cela arrive plus fréquemment chez les femmes jeunes.